Aller au contenu principal

Le Rexy

Le Rexy
© Gaëtan Ballot

À l’origine, le Rexy était un simple baraquement utilisé pour les manifestations publiques, offert par un conseiller municipal en 1921. Après la Seconde Guerre mondiale, le terrain devient foyer-salle de spectacle : la ville prévoyait alors pour les besoins de sa population essentiellement rurale l’érection d’un foyer. Des solutions ponctuelles sont évoquées, avec l’idée d’une réutilisation des baraquements militaires américains laissés sur place après 1945. En 1947, l’ancienne charpente est démontée et l’architecte de la ville décide de construire un foyer urbain. Au titre des dommages de guerre, le ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme fait édifier à ses frais le gros œuvre du bâtiment. S’érigent alors deux salles, une salle de spectacle, une cantine scolaire et des salles de réunion. En octobre 1950, une salle de projection d’une capacité de 300 personnes y est inaugurée mais le manque de commodités (siège inconfortables, manque de chauffage) entraîne sa fermeture temporaire en 1953 jusqu’à sa reprise en 1954 par Jacqueline Mariette. Les projections hebdomadaires perdurent jusqu’en 1963, année de fermeture du cinéma. Devenu local destiné à la vie associative, des travaux sont entrepris en 1996. La façade principale est restaurée à l’identique, en enduit blanc, agrémentée de brique de parement sur les parties saillantes.